Archives Pages d’Accueil 2018

happy-new-year-d-render-golden-graphic-78287861

Page d’Accueil Bimestrielle

Novembre-Décembre

Sri Aurobindo

Sri Aurobindo

La Pensée Bimestrielle

Novembre-Décembre

« Le monde tout entier aspire à la liberté, et pourtant chaque créature est amoureuse de ses chaînes. Tel est le premier paradoxe et le noeud inextricable de notre nature. » (Sri Aurobindo)

Bonjour à Tous !

Nous voici au plein coeur de l’automne ! La lumière du ciel décline, chaque jour  un peu plus, mais rapproche l’homme de son feu intérieur comme vers les braises qui flamboient et scintillent dans l’antre de la cheminée. Allégorie figurative de cette symbolisation entre le dedans et le dehors. La métaphore vaut également pour  la terre qui recèle dans ses profondeurs le Soleil caché, Martanda, et le Feu divin, Agni  - divinité du foyer - dont parlent les rishis védiques dans les plus anciennes écritures du Rig-Véda :

Les 4 Védas

« Ô Agni, Ta splendeur est au ciel et dans la terre et ses croissances et ses eaux (III.22.2)… Il est le fils des eaux, le fils des forêts, le fils des choses stables et des choses en mouvement. Même dans la pierre Il est là… » (I.70.2).

De fait, Agni est parfois appelé « Vanaspati », le seigneur de la forêt. Cette omniprésence du feu divin en toute chose est un mystère qui nous invite à la contemplation.

Des rishis védiques au Yoga Intégral

OUVRIR ICI

Sri Aurobindo, Lettres sur le Yoga

C’est pourquoi, au vu de ce qui précède, je vous propose un ouvrage de référence qui rend hommage à un Géant de la Pensée indienne. Je veux parler de Sri Aurobindo et de sa compagne Mira ou Mère. Une véritable Odyssée autour du thème central « Shiva-Shakti ». Un récit épique que nous conte Satprem dans L’Aventure de la Conscience ainsi qu’au micro de Jacques Chancel dans sa célèbre émission « Radioscopie » (1977).

Sri-aurobindo-ou-l-aventure-de-la-conscience-yoga-integral

L’Aventure de la Conscience

Satprem2

Satprem

« Il y a un Sri Aurobindo révolutionnaire, un Sri Aurobindo philosophe, un poète, et un visionnaire de l’évolution. Il n’est pas seulement l’explorateur de la conscience, c’est le bâtisseur d’un monde nouveau. Car « l’homme est un être de transition » écrivait-il au début du XXe siècle. Cette introduction à Sri Aurobindo est désormais un classique, traduit plus de douze langues. Elle ne nous dit pas seulement l’histoire de sa vie, en elle-même une aventure passionnante ; l’auteur, Satprem, nous invite aussi à une exploration méthodique du  » yoga intégral «  de Sri Aurobindo, et nous montre comment il mène à une « réhabilitation divine de la Matière » et donne à notre évolution douloureuse son sens et son espoir. »

Image de prévisualisation YouTube

Interview

Satprem – L’aventurier de l’intérieur

A très bientôt sur Armor Yoga !

Le secrétariat du Yoga Plancoëtin, le 06 novembre 2018.

titaurobindo1

Page d’Accueil Bimestrielle

Septembre-Octobre

yoga-girl-mat

La Pensée Bimestrielle

Septembre-Octobre

« Le yoga est un sujet qui doit être expérimenté, et non pas seulement discuté. Même si l’on veut en discuter, il faut en faire l’expérience. Ce que l’on expérimente est une connaissance directe et c’est l’empreinte laissée par cette connaissance qui rend la discussion possible. Si l’expérience ne coïncide pas avec l’image mentale de ce que l’on en pense, alors ou bien l’expérience était insuffisante, ou bien la réflexion sur l’expérience est imprécise. Quand les deux s’allient, on a une connaissance positive ou directe. C’est cela le Yoga. » (B. K. S. Iyengar)

Bonjour à Tous !

Nous nous sommes quittés à l’aube d’été où rien ne bougeait encore ou si peu sur les plages du littoral costarmoricain. L’eau de la Côte d’Emeraude commençait tout juste à se réchauffer. Puis la canicule arriva. L’été fut flamboyant. Vous demander si vous avez passé un bel été, ce serait faire montre d’une intention singulière et désuète. Pourtant le ciel n’est pas toujours bleu et le soleil ne brille pas pour tout le monde. Tout un chacun reste exposé à des difficultés de tous ordres, des épreuves morales ou physiques, des maladies ou des deuils. Nous devons rester attentifs aux malheurs d’autrui, présents à tous ceux qui nous entourent et qui souffrent.

Nous nous retrouverons donc à partir du Lundi 10 septembre. Pas de changement concernant les jours et les horaires des cours. Idem pour les tarifs et les modalités d’inscription. Peut-être nous croiserons-nous, Samedi 08 septembre, à l’occasion du Forum des Associations (suivre le lien) qui se tient cette année à Créhen. Ouverture à 10 h.

Prochainement, une nouvelle rubrique viendra enrichir notre Site Web. Vous la découvrirez sous le widget « Le Yoga du Rire ». Vous retrouverez toutes les petites pépites humoristiques que l’enseignant distille à bon escient à la fin de chaque cours et en alternance avec la Pensée du jour ou de la semaine.

Il vous reste encore  quelques jours pour préparer votre « sac yoga ».

Bons préparatifs sans négliger la motivation mentale !

Image de prévisualisation YouTube

Session Yoga Iyengar

Comment ça marche ?

Dérouler son tapis

D’aucuns ont roulé leur tapis et se sont retirés sur la pointe  des pieds…

Lol

A très bientôt sur Armor Yoga !

Le secrétariat du Yoga Plancoëtin, le 04 septembre 2018.

DERNIERE MINUTE

Assemblée Générale du Yoga Plancoëtin

Samedi 06 octobre 2018 à 11 h 30 (salle de cours)

Un repas est offert à tous les adhérents

(saison 2017-2018)

Inscription obligatoire auprès de notre Trésorière

06 17 59 27 57

Page d’Accueil Trimestrielle

Juin-Juillet-Août

Yoga & Naturopathie

La Pensée du Mois de Juin

« Une variété nouvelle, et raisonnable, de guérisons miraculeuses se prépare peut-être… Tout un domaine  nouveau de recherche médicale s’ouvre par le contrôle du système autonome. » (Nigel Calder The Mind of Man)

MEDIAPLAYER  Stephen Sicard Le Choeur des Roses

Yoga & Naturopathie

Compte Rendu du stage du 26 mai 2018

Gabriel Plessis

Gabriel Plessis

Animateur (09 h à 13 h)

Secrétaire du Yoga Plancoëtin

« Le corps et l’orgueilleux cerveau de l’homme sont des mosaïques de particules élémentaires identiques à celles qui constituent les nuages noirs et vagabonds de l’espace intersidéral. »

C’est par cette déclaration de Lincoln Barnett (1909-1979) que Gabriel Plessis ouvre la journée de stage du 26 mai dernier (de 09 h à 17 h) au Centre Culturel Marie-Paule Salonne de Plancoët. Dix-huit personnes sont présentes constituant un groupe largement représenté par les adhérents de l’association « Le Yoga Plancoëtin ».

La phrase de Barnett « mouche » le mental des participants. But recherché puisque le thème de la matinée est entièrement axé sur  la bonne gestion du cerveau dans la pratique du yoga. Sans transition, le verset d’introduction des Yoga-Sutras de Patanjali arrive sur le tapis :

Yoga Chitta Writti Nirodha

Gabriel s’empresse de traduire l’aphorisme  : le yoga est la cessation des fluctuations mécaniques du mental.

Ce préambule oratoire plante le décor. Le ton est donné, tout est en place pour l’autopsie de notre cerveau aux fins de mieux comprendre ce que recouvre le mécanisme de la déconnexion cortico-diencéphalique (suivre le lien), clé de voûte commune au Yoga et à la Naturopathie.

Les deux cerveaux

(Cliquer sur les vignettes pour majorer le visuel)

Le Cortex cérébral

Le Cerveau cognitif

(cortex cérébral)

Siège de la vie psychologique

volonté, créativité et idéation

systeme-nerveux-central-2-2

Le Cerveau autonome

Siège du Principe vital

influx nerveux, motricité, fonctions organiques

Abrégé de Bio-Physiologie

du

Système Nerveux

Résumons ce qui précède :

  • CORTEX CEREBRAL : siège de la Vie consciente, volontaire, des sensations et des impressions.
  • CERVELET : siège de la vie inconsciente, involontaire, de la vitalité, de l’équilibre et de l’animation des organes.
  • BULBE RACHIDIEN : siège des nerfs crâniens animateurs de la vie organique et fonctionnelle.
  • GLANDE PINEALE : située entre les deux cerveaux serait, selon Descartes, le siège de l’âme.

Illustrations

0d4033d3c6cb3fe1fc31a05499cbccd1

cerveau-1

Systeme_limbique_1

bulbe-rachidien

La glande pinéale sous le voile hiéroglyphique

La Glande Pinéale

(vue sous le voile hiéroglyphique)

DERNIERE MINUTE

En rédigeant ce compte rendu de stage, je constate qu’Imhotep, médecin, philosophe et architecte  du roi Djéser de la 3ème dynastie (trois millénaires avant notre ère) eut à coeur de stigmatiser la Glande Pinéale sur un bas-relief hiéroglyphique… ! Chapeau bas au fondateur de la Médecine Universelle ainsi qu’à son « staff chirurgical », ce qui ne doit pas nous faire oublier Hérophile et Erasistrate (250 av. notre ère).  A l’instar de Thalès ou d’Hippocrate (siècle de Périclès) Galien (2ème siècle après notre ère) passera aussi par l’Ecole égyptienne mais sur le tard… Plus de 500 ans après Hippocrate !

RETOUR AU STAGE DU 26 MAI

Enfin, l’heure est arrivée de passer aux applications posturales essentiellement axées sur le « Système Autonome ». Toutefois, c’est mal connaître Gabriel qui revient à la charge avec ses « deux chevaux de bataille » : « lHexagone de Willis » et « Le Nerf Vague ». De nouvelles planches anatomiques sortent au grand jour, car il lui tient à coeur de souligner l’importance des postures en inversion de gravité sur le tronc cérébral, la « moelle allongée » (bulbe encéphalo-rachidien) et sur le Polygone de Willis. Pratiquer les postures inversées, c’est recharger la « Pile de l’influx nerveux » (notamment en régulant le nerf vague ou pneumogatrique) tout en revascularisant l’ensemble du cerveau via le « Cercle artériel » de Willis.

La déconnexion cortico-diencéphalique trouve ainsi sa résolution à la source même du Cerveau autonome

Willis Hexagone

nerf-vague-cerveau-1

image_4095_m

Le nerf vague

Le Nerf Vague

(Science & Avenir – Mai 2018)

Dans la même veine, Gabriel souligne l’importance de la « barrière homéostasique » mise en avant par Claude Bernard en 1865. L’homéostasie est un système d’autorégulation physiologique qui s’opère par l’intermédiaire du système nerveux autonome et des glandes endocrines. Faut-il faire un lien avec les amygdales cérébrales (décodage émotionnel) dont la fonction essentielle serait de détecter les stimuli qui pourraient être menaçants pour l’intégrité organique ?

L'amygdale

MEDIAPLAYER  Stephen Sicard La Rosée de Mai

Galerie Photos

(Ateliers interactifs)

Image 2

Image 1

P5260142

1

2

3

4

6

5

7

Image 3

Image 4

Quelques citations méditatives

(pour clore la matinée)

« Je m’efforce de faire un signe à mes compagnons… Puissé-je avoir le temps de jeter à mes compagnons un mot d’ordre, comme à des conspirateurs… Ah ! Pouvoir leur dire comment j’imagine cette marche, vers quoi je pressens que nous marchons, et comment régler à l’unisson nos pas et nos cœurs !… Créons un cerveau et un cœur pour la terre. Créons, donnons le sens humain à l’inhumain combat ! » (Nikos Kazantzakis)

« Les ondes cérébrales reflètent des fluctuations d’énergie. Les groupes de neurones sont le siège d’une activité électrique suffisante pour être détectée par l’ E.E.G. Dans la conscience normale, des ondes courtes, rapides (rythme bêta), prédominent dans le tracé E.E.G. de la plupart des gens. Selon le mode bêta, nous sommes plus attentifs au monde extérieur qu’à l’expérience intérieure.

 La méditation, la rêverie, la relaxation et d’autres psychotechniques similaires tendent à augmenter les ondes plus lentes et plus longues baptisées alpha et thêta. Autrement dit, l’attention interne génère dans le cerveau une fluctuation plus importante. Dans les états non ordinaires de conscience, les fluctuations peuvent atteindre un niveau critique suffisamment important pour provoquer le saut vers un niveau d’organisation plus élevé. » (Marylin Ferguson)

Profondeurs de la conscience, on vous explorera demain et qui sait quels êtres vivants seront tirés de ces abîmes avec des univers entiers. » (Apollinaire)

« Dans le cours des siècles, l’Occident produira son propre yoga. » (Carl Gustav Jung)

Yoga du rire

(Conclusion de la matinée)

« Tout n’est pas cirrhose dans la vie », dit l’alcoolique à son compagnon de la rue de la soif.

Ce à quoi l’acolyte de la dive bouteille répond :

« Si la matière grise du cerveau était rose, nous aurions moins d’idées noires… »

smiley-lol.jpg

Laughing Out Loud… !

Découverte de la Naturopathie

Photo-site-300x263

Stéphanie Pontin

Animatrice (14 h à 17 h)

MEDIAPLAYER Sulic & Hauser Benedictus

Samedi 26 mai 14 heures… Tous les stagiaires sont regroupés autour de Stéphanie Pontin pour une visite guidée. Notre animatrice a troqué son bâton d’Esculape contre un rétroprojecteur, car son objectif est de nous faire découvrir les chemins de la Naturopathie. Notons en passant que le suffixe « pathie » (du grec pathos) n’est pas synonyme du mot « maladie » selon un abus de langage courant et populaire. Stéphanie ne s’y trompe pas quand elle souligne que ledit suffixe n’est autre que la forme nominale anglaise « PATH » = CHEMIN.

Dès lors, mettons-nous en marche sur le « Chemin de la Nature » au sens fort et premier du terme Naturopathie

Esculape

Le Culte d’Asclépios

Il correspond à l’Esculape romain, dont le nom est une traduction en alphabet latin du dieu grec, et à l’Imhotep égyptien. Son attribut principal est le bâton d’Asclépios, autour duquel s’enroule un serpent, symbole de la médecine. Son principal lieu de culte est situé à Épidaure, où il guérit les pèlerins par incubation. Il est invoqué dans le serment d’Hippocrate aux côtés de son père Apollon et de ses filles principales Hygie et Panacée. Il est l’ancêtre mythique des Asclépiades, une dynastie de médecins exerçant à Cos et Cnide, dont Hippocrate est le plus illustre membre. (Extrait de l’encyclopédie libre WIKIPEDIA)

Contrairement au bâton d’Asclépios, le Caducée d’Hermès comprend deux serpents entrelacés, symbole de la double hélice de l’ADN. Toute vie sur notre planète repose sur cette chaine d’ADN (acide désoxyribonucléique). Si certains des praticiens médicaux ou paramédicaux préfèrent la baguette d’Hermès au bâton d’Asclépios, c’est peut-être à cause de cette ressemblance avec la double hélice de l’ADN, qui symbolise la vie.

Untitled-11-01

Les 10 Techniques de la Naturopathie

Petite pause sur le « chemin de la Nature »

Stéphanie commente les « 10 techniques naturopathiques »

1 –  L’alimentation ou hygiène nutritionnelle

2 - La psychologie ou hygiène neuropsychique

3 – La kinélogie ou hygiène somatique musculaire et articulaire

4 - L’hydrologie

5 – La chirologie ou techniques manuelles

6 – La réflexologie

7 – Les techniques respiratoires

8 – La phytologie

9 – Les techniques énergétiques

10 – Les techniques vibratoires

Les trois premières techniques citées sont dites « majeures ». Les sept autres ajustent ou modulent les protocoles du naturopathe selon le bilan de vitalité.

Plus d’infos sur le Site OMNES

OUVRIR ICI

logo-omnes

Planche Naturo 1

Schéma des combinaisons alimentaires

Les commentaires de Stéphanie réveillent en moi des souvenirs personnels. Au détour d’un sentier de la Nature, où il est question des « associations alimentaires », j’éprouve le besoin de m’adosser au tronc d’un arbre imaginaire. Les explications de notre animatrice me ramènent quarante-sept ans en arrière lorsque j’étais étudiant à l’Institut d’Hygiène Naturelle, rue d’Enghien à Paris. En mon for intérieur, la voix « Off » de Pierre-Valentin Marchesseau, fondateur de la Naturopathie en France, vient couvrir la voix « In » de Stéphanie. Le Maître est présent : stature imposante, regard vif et sagace, verbe docte et incisif voire infatué d’une érudition peu commune… Quelques minutes suffisent pour revivre mes trois années auprès du Maître. Je lui suis redevable de toute la vertébrothérapie du Professeur André de Sambucy. Le Maître m’enseigna aussi comment reconstruire un dos et revitaliser une colonne vertébrale par la méthode du « xylofer », digne héritage de Napoléon Laisné, fondateur et promoteur  de la gymnastique en France et dans les hôpitaux parisiens (trois liens hypertextes majeurs à consulter).

marchesseau1

Hommages à P.V. Marchesseau

(lecture vivement conseillée)

Les souvenirs-fantômes remontent à la surface et ne s’arrêtent pas là. Je revois aussi le Docteur Viret, Iridoloque, membre éminent du Conseil pédagogique. Du vivant de Marchesseau, l’Iridologie était au programme du « doctorat en naturopathie » (non reconnu en France), une formation étendue à cinq ans. L’iridologie est une méthode de diagnostic fondée sur l’examen de l’iris de l’œil. Stéphanie jette en passant une « oeillade » à cette discipline disparue du corpus naturopathique pour des raisons légales de déontologie (diagnostic) réservées au corps médical.

Iridologie

Photo Dc Viret

Docteur Viret Iridologue

Président de la Fédération Européenne de Naturopathie
Ingénieur, docteur es-sciences et en médecine

Equilibre-acido-basique-synergie-alimentaire

Stéphanie poursuit sa visite guidée sur le thème de « l’équilibre acido-basique ». De mon côté, toujours adossé à mon arbre du passé, les yeux clos, je vois maintenant arriver une figure emblématique du Collège Naturopathique : Robert Masson, chargé de cours à l’Institut, grand spécialiste de la Phytothérapie et de l’Aromathérapie, terminologies passées à la trappe des index naturopathiques actuels. « La Naturopathie foudroyée », ouvrage de Robert Masson, fera l’objet  de la sélection « Livre du Mois » sur Armor Yoga. Robert Masson (104 ans en 2018) est fondateur du C.E.N.A – Ecole Masson (Suivre le lien).

Robert Masson

Robert Masson (1914 – …)

HygieneVital

Me voici soudainement soustrait à ma rêverie passéiste, le bulbe olfactif émoustillé par des senteurs de thym. En effet, Stéphanie fait circuler des sachets de plantes aromatiques. A chacun d’entre nous d’identifier la spécificité des essences végétales. Le groupe se prend au jeu de ce « snif test » (test aromatique olfactif) à la manière de l’oenologue qui jauge le cépage, le terroir, les tanins et la gamme des arômes d’un vin. Je saisis l’occasion pour porter l’information sur les polyphénols en général et le pycnogénol en particulier, de puissants antioxydants contenus dans les vins du Sud-Ouest de la France. Certains de ces breuvages sont reconnus aujourd’hui comme des élixirs médicinaux.

A peine le « snif test » terminé que la nostalgie du passé revient au grand galop. L’animatrice est à mille lieux d’imaginer, sous l’influence de ses commentaires, ce qui se passe dans mon cerveau « naturopathique ». Cette fois, je suis en présence d’Alain Rousseaux, le bras droit du biologiste P.V. Marchesseau, directeur et responsable de l’enseignement à l’Institut d’Hygiène Naturelle au début des années 1970. Alain Rousseaux fut mon formateur au niveau de l’option que j’avais choisie, inscrite au programme de la Naturopathie : le Yoga thérapeutique.

Alain Rousseaux

Alain Rousseaux

Biographie (suivre le lien)

Histoire du fitness

Gymnasium à l’époque de Desbonnet

histoire-du-fitness-coaching

Histoire du Fitness et du Coaching

Une formation inoubliable, sous le coaching d’Alain Rousseaux, au sein d’un atelier de biomécanique humaine singulièrement équipé de toutes sortes d’accessoires et de matériels hétéroclites à vocation gymnique, orthopédique, culturiste et de corrective. Matos d’une époque révolue (illustrations ci-dessus), celle des célèbres médecins-ingénieurs-gymnastes tels que Edmond Desbonnet, le Docteur Philippe Tissié, Alfred Thooris, le Docteur Jean Arlaud,  Marcel Rouet et consorts…

Edmond_Desbonnet_imageBio_12.jpeg

Les « exerciseurs » de Marcel Rouet

Méthode d’une efficacité redoutable

(on a rien inventé de mieux depuis !)

Alors que Stéphanie est en passe de boucler sa visite guidée, un nouvel intrus fait irruption dans la galerie des souvenirs. J’ai déjà évoqué son profil sur l’une des pages du site Armor Yoga. Je veux parler de Daniel Kieffer que j’ai connu en 1971. Nous partagions les mêmes bancs du Collège de Naturopathie. Selon les sessions pédagogiques, Daniel était mon voisin immédiat, tantôt à ma droite tantôt  à ma gauche, mais le plus souvent il se tenait devant au premier rang. Puis nous nous sommes perdus de vue jusqu’au jour (années 2000) où je découvre son Encyclopédie Historique de la Naturopathie(suivre le lien).

Daniel-Kieffer

Samedi 26 mai 17 heures… Le stage s’achève. Avant de nous quitter, Stéphanie nous invite à découvrir son dessert naturopathique « home made », un Sweet  Potato Cake… Après le « snif test », place donc au « taste test » ! L’engouement (goût qui ne ment pas… Lol !) est partagé par tous à tel point que la recette est réclamée à cor et à cri.

La voici !

Recette Sweet Potato Cake

Cliquer pour agrandir

Port de lunettes indispensable

CREDIT

L’Association Le Yoga Plancoëtin remercie tout particulièrement la Mairie de Plancoët et son responsable des associations, Monsieur Bouan, pour la mise à disposition de la salle favorisant ainsi l’organisation et le bon déroulement de ce stage.

Stéphanie et Gabriel remercient chaleureusement tous les stagiaires de leur participation et de l’intérêt porté aux différents contenus du thème proposé.

naturopathie

Kenavo ur wech all !

Au Revoir et à une prochaine fois !

A très bientôt sur Armor Yoga !

Le secrétariat du Yoga Plancoëtin, le 15 juin 2018.

logo-plancoet

Page d’Accueil du Mois de Mai

aldoushuxley1

La Pensée du Mois de Mai

« Si les portes de la perception étaient désembourbées, toutes choses apparaîtraient à l’homme telles qu’elles sont. Car l’homme s’est retranché au point qu’il ne voit plus rien, sauf à travers les étroites fissures de sa caverne. » (William Blake)

Documentaire Vidéo Arte

Image de prévisualisation YouTube

La Sélection du Mois de Mai

Le Saut Quantique

Journée Découverte

Yoga & Naturopathie

Animée par Gabriel Plessis & Stéphanie Pontin

Samedi 26 mai 2018 de 09 h à 17 h

Centre Culturel Marie-Paule Salonne (salle de danse 2ème étage)

7, rue Saint-Sauveur 22130 Plancoët

Places limitées à 20 personnes

(complet au 25 mai)

INSCRIPTIONS

Secrétariat Le Yoga Plancoëtin

Tel : 06 44 72 99 69

Courriel : yogi.form@gmail.com

Programme au format PDF

fichier pdf Une journée pour découvrir le Yoga et la Naturopathie

Untitled-11-01

Nouveauté

Radioscopie Jacques Chancel

(1978 – 2018)

Découvrir sur le widget « Interview » André Van Lysebeth

A très bientôt sur Armor Yoga !

Le secrétariat du Yoga Plancoëtin, le 03 mai 2018.

meditation-zen

Page d’Accueil Bimestrielle

Mars – Avril 2018

naturopathie-reiki-presentation

La Pensée Bimestrielle

Mars-Avril

« L’anthropomorphisme triomphaliste et orgueilleux des grands monothéismes ne nous a jamais appris à respecter, écouter, aimer la nature, mais bien plutôt à la dominer, l’exploiter, la mettre au pillage. »  (Théodore Monod)

Bonjour à Tous !

Depuis la rentrée du mois de septembre 2017, notre association se réjouit de l’enregistrement de nouvelles adhésions, ce qui incita le Bureau à ouvrir un 4ème cours, précisément le mercredi matin de 10 h à 11 h 30. Parmi ces nouvelles adhérentes – le yoga se conjuguant majoritairement au féminin – l’une d’entre elles se dévoila spontanément quant à la nature de ses activités. Nous nommons Stéphanie Pontin. Stéphanie est « naturopathe ». Son choix de vie sinon sa vocation est d’être au service de la Santé Naturelle. Au reste, l’hebdomadaire « Le Petit Bleu » lui consacra la 3ème page de son édition datée du jeudi 1er février 2018. Cet article est consultable au format PDF sur le widget « naturopathie » que nous avons réservé à Stéphanie.

Qu-est-ce-que-la-naturopathie

« La naturopathie, synthèse des méthodes naturelles de santé, a vu le jour à la fin du 19ème siècle. Elle puise ses racines dans les traditions hygiénistes et médicales, depuis Sumer et les thérapeutes d’Alexandrie jusqu’aux enseignements d’Hippocrate de Cos. Ses pionniers représentent un patrimoine scientifique, philosophique et technique, exceptionnel ! » (Daniel Kieffer)

Parmi ces pionniers, ne serait-ce que pour la France, un seul nom retient notre attention : Pierre-Valentin Marchesseau.

Qui était Pierre-Valentin Marchesseau ?

COURCOME 16 MARCHESSEAU PIERRE VALENTIN_html_m55e53dc7

marchesseau

« Après des études de culture physique et de philosophie, P.-V. Marchesseau fréquente les pionniers hygiénistes nord-américains et européens. Lindlahr, Jarvis, Rouet, Kneipp, Carton, Durville, Mcfadden, et Tilden sont alors ses maîtres. Mobilisé en 1939, puis blessé, il est versé au service de rééducation sous les ordres du professeur Delerme, où il peut mettre en pratique les fondements de la médecine hippocratique pour laquelle il se passionnera toute sa vie durant.

Homme de synthèse, il rassemblera, dès les années 1940, les dix agents naturels appelés « aliment, eau, air, mouvement, idées, fluides, rayons, réflexes, main et plantes » et structurera les trois cures dites de « désintoxication, revitalisation et stabilisation ».

Après la seconde guerre mondiale, il fonde Vitagermine, seule société diététique à concurrencer La Vie Claire de Henri-Charles Geffroy. Il en cédera la gestion à son fils, pour se consacrer à l’enseignement. La Faculté Libre de France, puis l’Institut d’Hygiène Vitale (rue d’Enghien, à Paris) sont alors successivement fondés, et c’est là que se formeront presque tous les naturopathes des années 1950 à 1980 (André Roux, André Passebecq, Robert Masson, Alain Rousseaux, Claude Barreau, Boris de Bardo, Pierre Bressy, Christian Brun, Xavier Mauroy, nous-même et tant d’autres…)

Sa naturopathie se veut « orthodoxe », « hygiène et médecine des profondeurs », faisant allusion à la psychologie des profondeurs de Jung et surtout aux « profondeurs humorales »  de Kuhne : « Car la maladie est une et humorale. »

Résolu à former des « éducateurs de santé », il se méfiera des « naturopathes hérétiques qui trahissent les pères fondateurs en ne prescrivant que des biothérapies ou en jouant au petit médecin ». On retiendra aussi de son charisme rebelle cinquante années de conférences, des congrès annuels prestigieux et la publication de près d’une centaine de petits livrets. »

(Extrait de l’Encyclopédie historique de la Naturopathie de Daniel Kieffer, pages 315, 316.)

Documentaire Vidéo

Image de prévisualisation YouTube

Naturopathie… un art de vivre

Journée Découverte

Yoga & Naturopathie

Animée par Gabriel Plessis & Stéphanie Pontin

Samedi 26 mai 2018 de 09 h à 17 h

Centre Culturel Marie-Paule Salonne (salle de danse 2ème étage)

7, rue Saint-Sauveur 22130 Plancoët

Places limitées à 20 personnes

(07 places disponibles au 02 mai)

INSCRIPTIONS

Secrétariat Le Yoga Plancoëtin

Tel : 06 44 72 99 69

Courriel : yogi.form@gmail.com

Programme au format PDF

fichier pdf Une journée pour découvrir le Yoga et la Naturopathie

Untitled-11-01

Nouveauté

Radioscopie Jacques Chancel

(1978 – 2018)

Découvrir sur le widget « Interview » André Van Lysebeth

A très bientôt sur Armor Yoga !

Le secrétariat du Yoga Plancoëtin, le 13 mars 2018.

TLk9L

Page d’Accueil du Mois de Février

boudha fractal

La Pensée du Mois de Février

« On dit que dans le Paradis d’Indra, il y a un treillis de perles, disposé de telle manière que si vous en regardez une, vous y voyez le reflet de toutes les autres. De même, chaque objet du monde n’est pas seulement lui-même mais comprend tous les autres et contient véritablement tout le reste. Dans chaque particule de poussière sont présents d’innombrables bouddhas. » (Avatamsaka Sûtra)

Bonjour à Tous !

La teneur de cet article puise son inspiration dans la « Pensée mensuelle » et prend pour ambition d’établir un parallèle entre la Science moderne et la Tradition orientale. Aussi a-t-elle le mérite de retenir notre attention, d’une part, sur la perspective d’une rencontre possible entre l’épistémè et la gnôsis, entre ratio et intuitio, d’autre part, de nous inviter à réviser de fond en comble la conception dualiste que nous avons, et de nous-même et de l’univers, conception bourgeoisement fondée sur une vision mécaniste et fragmentée du monde.

La raison qui m’incite à prendre ce risque est double :

Tout d’abord, par l’intérêt attaché à ce thème, honorer la quête des physiciens les plus illustres qui mirent en évidence l’unité et l’interdépendance de tous les phénomènes au sein de la nature intrinsèquement organique et dynamique de l’univers. C’est pourquoi, en écho à la Pensée du Mois, nous retrouvons cette conception holistique du monde dans l’Ecole Avatamsaka Sûtra du Bouddhisme Mahayana, et selon laquelle, l’homme éveillé perçoit le monde comme un réseau parfait de relations mutuelles. Je reviendrai sur ce point.

En second lieu, convaincre notre esprit binaire de la relativité et de l’impermanence de toutes choses, y compris naturellement, de notre propre moi

A cet égard, Schrödinger, éminent physicien et adepte de la méditation orientale, déclarait :

 « Comment pourrais-je parler de mon « moi »

puisque je ne suis à aucun moment identique à moi-même. »

A dire le vrai, le malheur pour l’être humain provient du fait qu’il ignore tout de son essence véritable et intemporelle ; il est entièrement prisonnier de l’étau du temps, de la durée, de la continuité.

Ce conditionnement fondamental a conduit l’homme dans la situation dramatique d’une méprise généralisée et inconsciente, « la partie se prenant pour le tout » ce qui,  radicalement, est contraire à la notion de « tout en chaque chose et chaque chose en tout » enseignée par les principales Ecoles de spiritualité orientale ainsi que chez les présocratiques tels que Thalès de Milet et Héraclite d’Ephèse. Cette notion du « Tout en Un » et de l’ « Un en Tout » est également formulée en physique moderne dans le contexte de la théorie scientifique du « bootstrap ». Pour faire le pendant avec cette hypothèse, je voudrais évoquer en passant la métaphore du « filet d’Indra » décrite dans le Sûtra Avatamsaka auquel je fais allusion en exergue de cette page, métaphore expérimentée non seulement par les bouddhistes du Mahayana, également par les Sages de l’Hindouisme.

En effet, Science et Tradition se relient dans la reconnaissance d’une Réalité indivisible nommée Brahman dans l’Hindouisme, Dharmakaya dans le bouddhisme, Tao dans le taoïsme… Réalité nommée encore « champ unitaire de création pure, autogène et a-causal » par les théoriciens les plus audacieux de la physique quantique qui, disons-le, n’ont jamais manqué de rendre hommage aux formes les plus dépouillées de la pensée bouddhique, du yoga, du taoïsme et du zen.

Dans l’immédiat, à la lumière des connaissances acquises en physique et du champ expérientiel des Sages orientaux, tentons un premier constat.

Une grande confusion semble régner dans les esprits :

La matière n’est pas ce que nous pensons

 L’esprit n’est pas ce que nous croyons

Il est opportun de rapporter ici ce que disait le professeur Robert Oppenheimer :

« Le monde défini par les sens est simplement un monde d’apparences. »

Cette déclaration de l’un des plus éminents physiciens rejoint les deux plus importants concepts de la mythologie et de la philosophie indiennes. Dans l’imagerie de l’hindouisme, en effet, la dure réalité de notre monde est perçue comme la  « scène de Lila » où se déroule le jeu cosmique de la divinité. Le concept de Lila est inséparable de celui de Maya, ce qui ne signifie pas que le monde soit une illusion, mais que l’illusion réside seulement dans notre point de vue forgé par la conscience ainsi que dans les limitations de notre appareil psychosensoriel.

Il est intéressant aussi de corréler le terme Brahman issu du verbe Brih – qui signifie croître – et le vocable Tantra dont la racine sanskrite contient le sens de « tisser ». Pour les hindous, Brahman représente la trame du tissu cosmique, notion qui joue également un rôle central dans le bouddhisme tantrique. Le mot Brahman suggère l’idée de croissance. Brahman évoque ainsi le fond ultime de toute existence de même que la réalité dynamique et vivante de l’univers associée à son mouvement perpétuel, informe, Brahman transcendant toutes les formes existantes. Ces notions constituent le thème majeur des Upanishads de l’Inde.

Cette idée d’un principe dynamique inhérent à l’univers est présente dans le Rig-Véda qui emploie un autre terme, le mot rita– « bouger » – et dont le sens premier semble se rapporter au « cours des choses ».  Les Sages chinois, qui voyaient le monde à la lumière du flux et du changement, ont exprimé la même idée, car le Tao est la voie dans laquelle oeuvre l’univers.

Or, l’image d’une étoffe cosmique émerge de la physique quantique qui a aboli la notion d’objets séparés et introduit celle d’un univers de participation où sujet et objet fusionnent en un ensemble indifférencié et unifié. Ainsi, en dévoilant l’interconnexion de tous les phénomènes, la physique atomique moderne a accompli un grand pas vers la vision du monde des mystiques orientaux.

Dans la vision hindoue de la nature et de l’univers, toutes les formes sont relatives et inconstantes : la solidité du rocher n’est qu’un mirage électronique et notre corps n’est que l’image fossilisée d’un tourbillon de particules. Si notre corps physique semble durer dans son apparente identité, il reste avant tout le lieu de phénomènes rythmiques toujours changeants.

Quant à la souffrance – dukham -, véritable pierre de touche de la réalité, peut-être n’est-elle qu’une hypnose induite par un sens aigu de la séparation ou par le poids de la « nostalgie » d’une rupture originelle. Mais s’agit-il vraiment d’une séparation ? Ce n’est pas certain, car rien n’est séparé, si ce n’est notre conscience « cubique » qui a fini par oublier qu’un lien extraordinaire l’unit à l’ensemble cosmique dans un mouvement inimaginable où se confondentl’extérieur et l’intérieur, le visible et l’invisible, l’infiniment petit et l’infiniment grand

Le Yoga, qui signifie unification, a toujours cherché à abolir toute souffrance, car ce que propose cette discipline dans sa finalité, c’est la réalisation du Maithuna, c’est-à-dire le « mariage des contraires » cessant ainsi d’être perçus contradictoirement.

Je voudrais aussi souligner brièvement la place centrale occupée par le dieu Shiva dans la philosophie orientale. Shiva Nataraja nous rappelle que les multiples formes dans le monde sont maya - illusoires et constamment changeantes – tandis qu’il continue à les créer et à les dissoudre dans le flux incessant de sa danse… Danse continuelle créant et détruisant sans fin des systèmes d’énergie et entraînant l’univers entier qui nous montre le spectacle de milliards de naissances, d’épanouissements et de morts. Tandis que des univers et des êtres se font, d’autres univers et d’autres êtres se défont. Tandis qu’en certains endroits, de la matière se fait, en d’autres endroits, de la matière se défait. Ce qui précède a été merveilleusement illustré par le concept du Samsara.

shiva-nataraja-the-lord-of-the-dance-ananda-vdovic

En guise de conclusion, il me plaît de vous confier cette pensée de Niels Bohr :

« Parallèlement aux leçons de la théorie quantique, nous devons nous tourner vers les problèmes épistémologiques auxquels déjà les penseurs comme le Bouddha et Lao-Tseu ont été confrontés, en essayant d’harmoniser notre situation de spectateurs et acteurs dans le grand drame de l’existence. » (Niels Bohr)

Image de prévisualisation YouTube

Petite leçon de spiritualité quantique

Découvrez également l’article

Pourquoi le Yoga fait-il du bien ?

Sur le widget Bocayoga79

Bonne lecture sur le chemin de la Gnose (Jnana Yoga) ! G.P.

A très bientôt sur Armor Yoga !

Le secrétariat du Yoga Plancoëtin, le 01 février 2018.

intrication-quantique-223x300

Page d’Accueil du Mois de Janvier

Meilleurs voeux

La Pensée du Mois de Janvier

Jésus a dit : « Je suis la lumière qui illumine tout homme. Je suis le Tout. Le Tout est sorti de moi et le Tout est parvenu à moi. Fendez du bois, Je suis là. Soulevez une pierre, vous me trouverez là. » (Evangile selon Thomas - logion 77)

Bonjour à Tous !

Bonne et heureuse Année 2018 !

D’aucuns s’étonneront de la Pensée du Mois de Janvier, un choix imputable au thème de « La Lumière » ponctué par cinq grandes fêtes : la Saint-Nicolas le 06 décembre, la Sainte-Luce le 13 décembre, le solstice d’Hiver le 21 décembre, Noël le 25 décembre, enfin la fête de l’Epiphanie le 06 janvier. Le cœur de ce « Pentateuque sacré », composé de cinq fêtes majeures, fait ressortir l’épisode annuel du déclin et du renouveau de la Lumière. Aussi, au sein de cet ensemble, les traditions primordiales et confessionnelles semblent se confondre. De quel côté se situe la religion éclairée ou bien celle pointée du doigt comme enténébrée voire les fêtes endiablées des Saturnales ? A chacun sa fête !

L’évangile selon Thomas casse le moule des traditions confessionnelles. Ce Livre, extrait de l’un des 55 traités Coptes découverts en 1945, à Nag Hammadi en Haute-Egypte, est un évangile gnostique, et parce que véritablement apocryphe, évangile dit interdit. Bizarrement, l’auteur de ce traité est surtout connu sous le nom de Didyme Jude Thomas, un des douze apôtres de Jésus. En araméen, didyme signifie « jumeau ». Devons-nous y voir le présumé « jumeau » du Christ (christ = oint, l’onction sacerdotale n’étant dispensée qu’à l’aîné d’une tribu d’ascendance royale), subtilement dépeint par Léonard de Vinci sur le tableau de la « Cène » ?

la-cene-leonard-de-vinci

Didyme Jude Thomas

(debout et à gauche de la table)

Le Livre de l’évangile selon Thomas désigné aussi « Thomas le sceptique » suscite de nombreuses interrogations. Je fais mienne la formulation de Jean Cocteau :

« Un beau livre…

c’est celui qui sème à foison les points d’interrogation. »

Alors me direz-vous, de ce qui précède, que devons-nous quintessencier qui puisse enrichir notre pratique du yoga ?

La réponse, qui est souvent « le malheur de la question », pourrait se justifier par le choix d’une nouvelle éthique de la connaissance, savoir « la conscience religieuse universelle », texte que je vous invite à lire après avoir cliqué sur le lien suivant :

L’évangile selon Thomas

Enfin pour conclure, ne passez pas à côté de ce documentaire très rare publié sur le net et qui vous gratifiera du vrai nom de la concubine de Jésus. Quant au nom du Père géniteur terrestre, fichier pdf le_Père_du_christ, il  figure dans les « Actes aux Apôtres » pour ceux qui savent lire entre les lignes. Concernant la Mère de Jésus, ne manquez pas de faire le lien avec ce que disait, au cours d’un sermon, Monseigneur de Quélen, vicaire général du diocèse de Saint-Brieuc en 1807 :

« Non seulement notre seigneur Jésus-Christ était le fils de Dieu par son père (entendre dans la lignée du roi David), mais il était d’excellente famille par sa mère..» (Mgr. de Quélen)

Image de prévisualisation YouTube

L’évangile apocryphe de Thomas

Documentaire rare

Bonne lecture sur le chemin de la Gnose (Connaissance – Jnana Yoga) ! G.P.

A très bientôt sur Armor Yoga !

Le secrétariat du Yoga Plancoëtin, le 02 janvier 2018.

6335096lpw-6336655-article-nag-hammadi-evangile-de-thomas-jesus-jpg_3961958_1250x625

RETOUR SOMMAIRE



Il n'y a actuellement pas de commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire